Ferme d’Étudiants de UMass : fleurs comestibles, produits durables et une communauté positive

« Donnez-nous un peu d’eau et de soleil, et généralement, tout ira bien »

Parker+Peters+%2F+Daily+Collegian+

Parker Peters / Daily Collegian

Dans les Serres de Recherche et Éducation de UMass, les étudiants agriculteurs se sont réunis pour semer des lits de fleurs, pour transférer des semis aux pots et pour parler des pratiques d’agriculture durable.

« Lesquels ont besoin de plus de place pour rester heureux ? » a demandé le gestionnaire de la ferme, Jason Dragon, aux étudiants agriculteurs. Il a démontré comment rempoter les plantes de tomates nouvellement développées et il a fourni de l’inspiration. « Ils vont paraître un peu malheureux pendant le procédé, parce que comme nous tous quand on nous déracine, c’est stressant. Mais donnez-nous un peu d’eau et de soleil et en général tout ira bien. »

Dragon est diplômé de UMass en l’écriture créative et les études latino-américaines, mais il a trouvé sa vocation dans l’agriculture durable. « Je ne savais pas quoi faire de ma vie, alors je suis allé travailler dans une ferme et je n’ai jamais regardé en arrière. Je suis vraiment tombé amoureux du travail et de l’aspect communautaire de l’agriculture. »

Aujourd’hui, Dragon travaille avec la Ferme d’Étudiants de UMass pour apprendre aux élèves l’agriculture durable. « C’est un super programme et j’ai la chance de voir chaque année des nouveaux arrivés. On se fait des nouveaux amis et on fait du bon travail. »

En tant que senior dans le programme, Amber Gray, un étudiant de nourriture et agriculture durables, prévoit de partager son travail avec la communauté du campus à travers d’un marché atelier communautaire marché fermier, qui aura lieu le 22 avril.

« C’est un atelier de tie-dye naturel ! On apportera des teintes faites-maison et les participants fabriqueront des vêtements usant des matériaux naturels, » a dit Gray. « Les teintes naturelles en fait protègent mieux le corps des rayons UV que les teintures synthétiques. » Un papier récent du Journal International de la Science de Maison Appliquée confirme que les teintes naturelles peuvent bloquer 80 pourcent des rayons nuisibles de UV.

Parallèlement aux plantes qui produisent des teintes naturelles, la Ferme Étudiante est fière de produire un large éventail de produits, herbes et fleurs.

Récemment, la Ferme Étudiante s’est mise à planter des fleurs plus médicinales et comestibles, comme les échinacées. « Les échinacées sont des centrales de soutien immunitaire, » a dit Gray. On les met souvent aux thés et elles se trouvaient dans les dortoirs de quarantaine en 2021.

La Ferme Étudiante vise à planter les fleurs médicinales dans des champs en semis direct, que l’on considère comme d’un haut degré de durabilité.

« Quand vous labourez et mettez un tracteur sur la terre, vous créez une couche qui s’appelle le plateau de charrue, une terre si compactée que les racines ne peuvent pas la pénétrer, » a expliqué la sophomore fermière Lauren Duhr, qui fait sa concentration en psychologie et nourriture, et agriculture durables. « En champ de semis direct, vous permettez à la terre de se régénérer et de rester telle comme elle devrait être naturellement. » 

Spécifiquement, les plantes vivaces, ou des fleurs qui reviennent naturellement pendant plusieurs saisons de croissance, sont les plantes idéales pour les champs de semis direct. « Il y a une forte pression dans la communauté de durabilité pour les plantes vivaces, vous n’avez pas besoin de le labourer, » a dit Gray.

Les membres de la communauté de UMass qui souhaitent soutenir la Ferme Étudiante et recevoir un paquet hebdomadaire de produits peuvent s’inscrire pour une participation dans le Programme de l’Agriculture Soutenu par la Communauté.

« Les membres du programme ASC viennent à la grange ALC et reçoivent 11-15 kilos de produits frais chaque semaine, » a dit Duhr. En plus, ceux qui s’inscrivent avant le premier mai recevront un poulet gratuit offert par le programme de ASC viande de Stockbridge, $25 de réduction sur la commande, et des marchandises gratuites de la Ferme d’Étudiants.

La Ferme des Étudiants vend également des produits à la restauration de UMass et à quatre sites de Big Y, mais ils essaient de limiter la concurrence avec d’autres fermes locales. 

« On ne vend qu’à la communauté du campus pour ne pas leur enlever leur entreprise, » a expliqué Gray. « La concurrence saine n’est pas de concurrence du tout, il s’agit de travailler ensemble et lutter ensemble. »

En fin de compte, ceux qui travaillent pour la Ferme Étudiante se dédient à l’agriculture durable et à promouvoir l’agriculture régénérative quelles que soient les conditions. 

« On ne le fait pas pour gagner de l’argent, on le fait parce que cela nous concerne, » a dit Gray.

Lucas Ruud peut être joint à [email protected]u et suivi sur Twitter @LukeRuud.

Veronika Jaster peut être jointe à [email protected]

Iris Thesmar peut être jointe à [email protected]