Les étudiants équilibrent les défis des classes synchronisées et non-synchronisées

Les classes synchronisées offrent une structure, tandis que les classes non-synchronisées offrent une liberté

Les+%C3%A9tudiants+%C3%A9quilibrent+les+d%C3%A9fis+des+classes+synchronis%C3%A9es+et+non-synchronis%C3%A9es

Eva Trainer / Daily Collegian

Un semestre totalement éloigné oblige les étudiants à équilibrer la responsabilité et la structure des classes synchronisées et la liberté des classes non-synchronisées.

Les étudiants ont un large éventail d’opinions quant à savoir s’ils préfèrent les classes synchronisées ou non-synchronisées; cependant, ce sur quoi la plupart des étudiants peuvent s’entendre, c’est que l’école en ligne ne remplace pas adéquatement les cours en personne. Les étudiants ont également des horaires très différents, certains étudiants ayant toutes les classes synchronisées, certains tous non-synchronisées et certains vivent un mélange des deux.

L’un des plus grands avantages de l’apprentissage synchronisées, avec des cours Zoom hebdomadaires programmés, est l’organisation et la capacité à créer une routine. Sophomore Isabelle Collum est en major de Conservation des Ressources Naturelles Majeure et elle a une combinaison des deux classes synchrones et asynchrones ce semestre d’automne.

« Les classes synchronisées sont tellement mieux pour moi, ils donnent ce sentiment de normalité et un calendrier réel que je peux suivre », a déclaré Collum. « Je me vois oublier de faire des choses quand mes cours sont non-synchronisées et je suis certainement moins organisée. »

Les classes synchronisées, tout en tenant les étudiants plus responsables, présentent également divers inconvénients. De nombreux professeurs organisent des cours Zoom et nécessitent des conférences préenregistrées supplémentaires, ce qui rend les étudiants débordés. Junior Molly Parent, major Management en Organisation et en Information, préfère la synchronisation si la conférence se fait pendant le temps Zoom et n’exige rien de supplémentaire.

«J’ai 3 [classes] qui sont synchronisées, mais avant de vous rendre au Zoom vous devez regarder une conférence en ligne, qui dure au moins une heure, et faire des diapositives pré-cours à l’avance », a déclaré Maria Zraizaa, étudiante en deuxième année de Biologie sur la piste de l’école de médecine. «Je pense qu’il est injuste que les enseignants s’attendent à ce que nous regardions essentiellement 2/3 des enregistrements pour chaque conférence, car il n’y a aucun moyen de le faire en personne. C’est juste irréaliste.»

Les étudiants doivent apprendre à utiliser plusieurs programmes en ligne, tels que Moodle, Blackboard, Owl, Echo360, UMass Box, Microsoft Teams, Flip Grid, Packback et plus encore. Les étudiants font face à des sites Web qui plantent en plus du travail scolaire normal et de l’apprentissage de nouveaux sites Web. Les problèmes techniques posent également un défi aux étudiants et aux professeurs, car selon les étudiants, les obliger à assister aux cours Zoom à une certaine heure pour avoir un retard en raison de problèmes techniques est une perte de temps.

«Dans les classes non-synchronisées, l’avantage est que je peux mettre en place le calendrier que je veux pour faire le travail, sans avoir à me soucier d’être interrompu par une conférence», a déclaré Logan Godbout, étudiant en Sciences Animales.

Les classes non-synchronisées permettent la liberté des étudiants, comme Godbout. Les professeurs intègrent différentes techniques pour aider les étudiants à rester sur la bonne voie et à favoriser les relations virtuelles enseignant-élève. L’envoi d’e-mails de rappel, l’encouragement de la discussion en créant des ateliers Zoom et l’enregistrement de conférences Zoom sont utiles aux étudiants; cependant, la rencontre en personne avec les professeurs n’est pas la même chose en ligne.

«Le semestre dernier, j’avais une meilleure idée de quand les choses étaient à rendre et j’avais déjà établi des relations avec des professeurs et des camarades de classe avant de partir à distance, ce qui a rendu les choses un peu plus faciles», a déclaré Parent. « Cependant, les professeurs de ce semestre ont eu le temps de se préparer à ce semestre à distance et je pense qu’il est certainement plus structuré. »


Leigh Appelstein peut être atteint et à [email protected] sur Twitter @Lappelstein

Meg Beauregard est la traductrice pour la version française et peut être contactée à [email protected]

Iris Thesmar est l’éditrice de la section française et peut être contactée à [email protected]