Utilisez votre temps en quarantaine pour sauver les abeilles

Sortez pendant votre isolement social

Cher rédacteur,

Pour beaucoup de personnes, la lutte afin de trouver des choses à faire pendant l’épidémie de coronavirus tout en restant socialement isolé n’est pas un test comme les autres. Cependant, rester en isolation ne nécessite pas nécessairement de se confiner à l’intérieur – en particulier avec le printemps juste au coin de la rue. Même en ne pouvant pas aller au travail et à l’école, de nombreux changements peuvent être apportés afin de faire une petite différence dans le monde et de brûler l’énergie que nous accumulons. Un exemple serait de commencer à travailler pour rendre nos pelouses plus compatible à la pollinisation. Les abeilles meurent à un rythme sans précédent, les apiculteurs ont perdu 40,7% de leurs colonies d’abeilles entre 2018 et 2019, ce qui peut être partiellement attribué à la perte de leur habitat. Les abeilles pollinisent environ 70% des cultures vivrières que nous consommons, ce qui signifie que sans elles, les rayons d’alimentation des supermarché ressembleraient à ceux du papier toilette de ce temps de crise.  

La conversion du gazon en zone pollinisatrice est une façon amusante et créative de nous agiter pendant cette épidémie, et cela crée une différence majeure pour nos pollinisateurs. Ce qu’il y a de mieux, c’est que créer un jardin pollinisateur efficace ne nécessite que quelques étapes faciles!

  1. Sélectionnez un emplacement! Pour commencer à cultiver un jardin pollinisateur, vous devez d’abord décider de son lieu. Tout endroit qui reçoit quelques heures de soleil par jour devrait convenir. Une fois que vous avez choisi une zone, retirez le gazon restant et laissez une bâche sur la zone pendant une semaine ou deux afin tuer toute herbe restante. N’oubliez pas de ne pas vaporiser de pesticides autour de cette zone afin que les abeilles et autres pollinisateurs puissent visiter en toute sécurité. N’hésitez pas à mélanger avec du compost afin de donner un coup de pouce supplémentaire à vos plantes en début de saison.
  2. Plantez des fleurs de votre région! Les fleurs originaires des États-Unis telles que les échinacées, les susans aux yeux noirs; et les asters sont d’excellents choix pour n’importe quel terrain en raison de leur beauté naturelle et de leur capacité à soutenir les pollinisateurs de la même région. Ces fleurs sont idéales pour le fonctionnement de nos pollinisateurs, et cela depuis des millions d’années, ce qui signifie que nos pollinisateurs savent exactement comment les trouver. Pour attirer les papillons et les colibris, pensez à planter de l’herbe à papillons et différentes espèces de Monarda, ou baume d’abeille.
  3. Planifier! Assurez-vous que différentes espèces de fleurs sont disponibles toute l’année pour soutenir la variété de pollinisateurs qui viennent visiter. Une variété de graphiques mesurant le temps de floraison pour différentes espèces est disponible en ligne.
  4. Ne tondez pas! Lorsque l’hiver arrive, assurez-vous de laisser les tiges sèches du jardin de cette année. Ces tiges abritent des insectes et du matériel de nidification pour les oiseaux, ce qui les aide à se développer vigoureusement en vue de l’année qui vient.

L’isolement peut être une période difficile, mais faire un jardin pollinisateur est d’une grande aide pour nous-mêmes et pour nos pollinisateurs locaux. Les familles peuvent participer à la planification d’un jardin de pollinisateurs toute l’année pour aider nos papillons et nos abeilles tout en donnant aux enfants un endroit pour brûler l’excès d’énergie. Pour commencer avec le jardinage, recherchez des plantes locales à faire pousser sur http://nwf.org/ ou utilisez l’outil de recherche basé sur le code postal fourni sur https://www.audubon.org/native-plants. Les graines peuvent être trouvées en ligne sur https://www.prairiemoon.com/ et https://www.edenbrothers.com/.

Merci,

Abigail Guinan

Stagiaire MASSPIRG