Massachusetts Daily Collegian

Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

Quatre candidats se disputent deux sièges

Courtesy of Amherst Town Council

Courtesy of Amherst Town Council

Hang on for a minute...we're trying to find some more stories you might like.


Email This Story






Après les élections préliminaires du 4 septembre à Amherst, quatre candidats sont en lice pour les deux sièges du troisième district de ce qui sera le premier conseil municipal. Les candidats sont présentés par ordre de placement à l’élection préliminaire. Certaines réponses ont été condensées pour publication.

Dorothy Pam, militante communautaire, membre de l’assemblée municipale

Motivation pour se présenter aux élections : «Les entrepreneurs ont reçu l’autorisation de réaménager notre centre-ville avec des espaces piétons, des parkings et des espaces verts réduits au minimum, aucun logements abordables et presqu’aucune participation du public.Je soutiens les nouvelles constructions qui reflètent notre histoire et notre culture et qui accueillent les familles et les étudiants. Je me présente comme une voix indépendante qui défendra nos valeurs. »

Ses trois priorités :

  • «Amherst est connue pour ses merveilleuses écoles, son excellence artistique et son intérêt pour la justice sociale. Les petites écoles accueillantes qui répondent aux besoins de tous les élèves, tout en maintenant des exigences élevées sont la première priorité.»
  • «La sécurité publique et les travaux publics, y compris la construction d’une nouvelle caserne de pompiers à South Amherst et la réparation des trottoirs et des rues de la ville.»
  • « Mon engagement pour les politiques terrestres et agricoles afin de combiner emplois, nutrition, justice sociale, énergie verte et économie d’énergie ici dans la Pioneer Valley. »

Pam, résidente depuis huit ans du troisième district, a reçu 215 voix lors de l’élection préliminaire.

Ce sera le premier conseil municipal d’Amherst. Comment envisagez-vous le fonctionnement du conseil municipal dans la ville et que ferez-vous pour créer cette vision ?

 «Je tacherai de trouver un terrain d’entente avec les autres conseillers afin de répondre aux besoins de tous les résidents, puis pour définir des règles pour la sélection d’un panel représentatif de résidents, y compris étudiants,  qui intègreront les principaux comités de la ville.»

Quel est le plus gros problème auquel la ville d’Amherst est actuellement confrontée ?

 «Élaborer et mettre en œuvre un plan d’investissement pour construire / rénover et financer les écoles, les casernes de pompiers, les travaux publics et les bibliothèques nécessaires, que le public approuvera et que la ville pourra payer.»

 Quel rôle, à votre avis, devraient avoir les universités locales dans la prise de décisions de la ville ?

 «La ville est enrichie financièrement et culturellement par la présence de ces belles institutions, et ces institutions s’enrichissent du fait qu’elles se trouvent dans une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Nous devons nous appuyer sur les programmes de coopération actuels qui ont été couronnés de succès. Je soutiens le nouveau plan de UMass pour le financement public-privé de nouveaux dortoirs sur le campus.»

En tant que membre du conseil municipal, comment allez-vous équilibrer les intérêts des étudiants avec ceux des résidents permanents de la ville ?

«J’habite juste à côté, en harmonie avec une grande colocation d’étudiants, et j’aime voir les étudiants jogger et se promener devant ma maison. Les étudiants gardent la ville jeune. Nous devons créer de plus grandes possibilités d’interaction positive, peut-être en créant une galerie permanente pour les artistes étudiants du centre-ville. Les habitants d’Amherst ont besoin de davantage de logements à loyer modéré ou faible pour rendre la ville plus abordable pour les étudiants et les familles.»

George Ryan, membre du conseil municipal, ancien président du conseil d’administration de Pioneer Valley Habitat for Humanity

Motivation pour se présenter aux élections : « Je crois profondément à l’éthique du travail – nous sommes plus pleinement nous-mêmes lorsque nous donnons de notre personne pour le bien de notre communauté. J’ai essayé de vivre ma vie de cette façon, comme beaucoup d’autres dans notre ville. Je suppose que, en un mot, même si ce n’est pas quelque chose que j’ai cherché ni même prévu, il y a quelque chose dans le climat actuel qui m’oblige à le faire.»

Ses trois priorités :

  • «J’aimerais voir la ville adopter un zonage par quartiers pour encourager le développement, mais aussi pour permettre aux urbanistes de mieux intégrer les nouveaux bâtiments dans le paysage urbain.»
  • « Je voudrai que le conseil transforme l’école vide de Street East en logements abordables. »
  • «J’aimerais que le Conseil adopte un plan directeur qui donne les lignes directrices du futur développement d’Amherst, une vision qui allie notre engagement en matière d’espaces publics et de préservation du caractère unique de la ville avec la nécessité de promouvoir le logement et le développement économique des centres-villes et des villages.»

Ryan, résident d’Amherst depuis 31 ans et du troisième district depuis 28 ans, a recueilli 193 voix lors de l’élection préliminaire.

Ce sera le premier conseil municipal d’Amherst. Comment envisagez-vous le fonctionnement du conseil municipal dans la ville et que ferez-vous pour créer cette vision?

«J’ai bon espoir que les votants éliront une majorité de conseillers raisonnables, qui sauront travailler ensemble dans un esprit de collaboration et de respect mutuel, et qui partageront la volonté de créer le Amherst du 21e siècle. Le Conseil deviendra le principal organe exécutif et législatif de la ville… Je ferai de mon mieux pour les encourager à ne pas craindre les changements qui se produisent autour de nous, mais plutôt à les accepter dans le but de faire de notre ville un exemple pour la Pioneer Valley.»

Quel est le plus gros problème auquel la ville d’Amherst est actuellement confrontée  ?

«La ville doit renforcer sa base fiscale en encourageant la croissance du centre-ville afin de pouvoir continuer à fournir le niveau et la qualité des services auxquels nous sommes habitués et de financer les quatre projets majeurs qui nécessitent une attention immédiate: écoles primaires, bâtiments publics, caserne de pompiers de South Amherst et rénovation de la bibliothèque Jones.»

Quel rôle pensez-vous que les universités locales devraient jouer dans les décisions de la ville ?

«Beaucoup d’entre nous vivent et travaillent à Amherst en raison de la présence de ces institutions. L’Université du Massachusetts est notre moteur économique local. Quand l’université s’épanouit, la ville s’épanouit. La Ville doit continuer à maintenir le dialogue positif qui existe depuis plusieurs années avec ces institutions et nous devons résister à la tendance de certains habitants de notre ville à diaboliser l’Université ou la population étudiante en général. Même s’il y aura toujours des zones de tension, nous devrions travailler ensemble dans un esprit de collaboration et de respect mutuel.»

En tant que membre du conseil municipal, comment allez-vous équilibrer les intérêts des étudiants avec ceux des résidents permanents de la ville ?

« Tout d’abord, un grand nombre de personnes qui vivent dans mon quartier sont étudiants! Soixante-dix pour cent de tous les électeurs inscrits dans mon district ont 24 ans ou moins… En ce qui concerne les relations ville-université: Premièrement, j’espère que les électeurs de mon district éliront un étudiant au Conseil pour donner aux étudiants une voix dans les affaires de la ville. Dans une ville où 60% des habitants ont l’âge d’aller à l’université, cela semble aller de soi. Et deuxièmement, si je suis élu, je promets qu’à chaque week-end de fête du Travail je parcourrai les quartiers de ma circonscription qui comptent une grande concentration de résidents étudiants afin de les accueillir et de leur faire savoir qu’en tant que représentant, je suis heureux de leur présence et qu’ils font également partie de notre communauté.»

Steve Braun, Comité des finances, Comité des travaux publics, Comité mixte de planification des investissements, Assemblée municipale

 Motivation pour se présenter aux élections : « Je veux mettre mon expérience et mes compétences à disposition pour travailler à faire de notre nouvelle forme de gouvernement un modèle d’efficacité, de transparence, d’égalité et de responsabilité financière. »

Ses trois priorités :

  • «Collaborer avec le comité des écoles, les chefs de département et les administrateurs des bibliothèques pour créer une feuille de route permettant d’atteindre les objectifs de nos grands projets d’investissements.»
  • «La mise à niveau de notre code de zonage actuel en un code basé sur un formulaire qui donne aux urbanistes et aux développeurs des directives claires pour la construction de nouvelles constructions correspondant au style de la ville, à taille humaine et durables.»
  • «Mettre en œuvre des politiques et des procédures qui touchent activement tous les membres de la communauté et les groupes sous-représentés au sein du Conseil.»

Braun, résident d’Amherst depuis 18 ans, a recueilli 157 voix lors des élections préliminaires.

Ce sera le premier conseil municipal d’Amherst. Comment envisagez-vous le fonctionnement du conseil municipal dans la ville et que ferez-vous pour créer cette vision ?

«J’espère que le nouveau conseil prendra en compte la diversité des opinions et des valeurs, évaluera les problèmes raisonnablement sur la base de preuves, respectera les opinions de chacun et que chaque membre du conseil votera selon ses propres valeurs plutôt que par allégeance à un groupe particulier de la ville. Mon expérience et mon tempérament sont parfaitement adaptés à cette tâche.»

Quel est le plus gros problème auquel la ville d’Amherst est actuellement confrontée ?

«Je pense que nous devons trouver les moyens financiers pour rénover ou remplacer deux écoles élémentaires, construire une nouvelle caserne de pompiers et des infrastructures pour les services publics, et moderniser la bibliothèque Jones. Je pense que c’est faisable en coordonnant nos efforts, contrôlant les coûts, en faisant une budgétisation et des emprunts intelligents.»

Quel rôle pensez-vous que les collèges et les universités locaux devraient jouer dans les décisions de la ville ?

 «Les trois universités locales sont engagées avec la ville sur différents fronts et notre maire entretient de bonnes relations professionnelles avec les présidents de chaque institution. Le nouveau conseil devra poursuivre cet engagement actif et continuer à rechercher le soutien de ces établissements avec des propositions fondées sur l’évaluation raisonnable et rationnelle de la qualité des services fournis par la ville par rapport aux services payés directement ou indirectement par les universités.»

En tant que membre du conseil municipal, comment allez-vous équilibrer les intérêts des étudiants avec ceux des résidents permanents de la ville ?

«Premièrement, je souhaite entrer en contact avec les étudiants et les groupes d’étudiants pour bien comprendre les sujets qui les préoccupent. Ensuite, nous pourrons mettre en place des groupes de discussion impliquant toutes les parties prenantes, voisins, propriétaires d’entreprise, et même établissements d’enseignement. Le véritable équilibre ne peut venir que d’une communication ouverte et de décisions basées sur la contribution de tous.»

John Page, qui a recueilli 106 voix lors de l’élection préliminaire, n’a pas répondu à nos questions pour cet article. Un précédent Q & R avec Page a été publié dans le Massachusetts Daily Collegian.

 Kathrine Esten peut être contactée à [email protected] umass.edu et suivie sur Twitter à @KathrineEsten.

 Meg Beauregard est la traductrice pour la version française et peut être contactée à [email protected]

Alix Fournier est l’éditrice pour la version française et peut être contactée à [email protected]

 

Leave a Comment

If you want a picture to show with your comment, go get a gravatar.




Navigate Left
  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    CCPH deals with a changing mental health landscape on college campuses

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    UMass embraces winter with a Holiday Market

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    Rang A Cappella hosts talent show to celebrate diversity

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    Emily Dickinson’s 188th birthday celebration

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    Touri: Eight things we learned from UMass’ upset win over Providence

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    The problem with Ariana Grande’s ‘thank u, next’ video

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    Stop hiding the arts, celebrate them instead

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    UMass: Drop out of the Princeton Review

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    Tracing rational immigration policy

  • Questions aux candidats de la troisième circonscription au conseil municipal d’Amherst

    Archives

    If you’re looking for new podcasts, look no further!

Navigate Right