La SGA recommande officiellement d’augmenter les frais dédiés aux activités étudiantes

C'est au conseil d’administration d'approuver ou de rejeter l'augmentation

Back to Article
Back to Article

La SGA recommande officiellement d’augmenter les frais dédiés aux activités étudiantes

By Letícia Medeiros, Tanya Asnani, Margot Powers, and Florent Charrier

Hang on for a minute...we're trying to find some more stories you might like.


Email This Story






L’Association du gouvernement étudiant [SGA] de l’Université du Massachusetts recommandera officiellement au conseil d’administration que les frais pour les activités étudiantes [SATF] soient augmentés de $17,32 par année académique.

Acuellement, les SATF coûtent $231 par an et par étudiant. De cette somme, $100 sont alloués à la rénovation du Student Union et les $131 restants sont alloués au financement des associations étudiantes officielles [RSO] et d’autres organisations comme les services légaux pour étudiants ou le conseil de planification de l’université.

Les dirigeants des RSO et des agences ont montré leur soutien en faveur de l’augmentation, en mentionnant qu’ils avaient des difficultés avec les grandes restrictions budgétaires de cette année.

Andrew Cunningham, le directeur général de la WMUA, la radio du campus, a dit : « en tant qu’organisation affectée par les restrictions actuelles, [la WMUA] ne serait pas stable ».

Ce sentiment a été confirmé par de nombreuses autres RSO et agences, qui ont déclaré qu’avec le budget actuel, ils ne pourraient pas avoir les moyens de payer les membres du personnel et devraient également diminuer le nombre d’heures de travail des employés pour l’année fiscale 2019-2020.

Aditi Joglekar, président de l’Association des Étudiants d’Asie du Sud-Est, a dit que « certains des événements culturels de l’année prochaine seraient sévèrement compromis » si l’augmentation des SATF n’est pas approuvée par le conseil d’administration.

Si la hausse est approuvée par le conseil d’administration, les budgets des RSO et des agences seront ajustés en conséquence. Selon le président du conseil Ryan Mahan, cela voudrait dire que les RSO recevront une augmentation d’environ 12-14 % et les agences environ 17-19 %.

Mahan a dit que la hausse de $17.32 bénéficierait aux étudiants en réduisant certains coûts prohibitifs, par exemple le coût des billets pour les événements des RSO et les cotisations pour devenir membre de RSO.

Une autre proposition de Mahan concernant le financement des RSO et des agences était d’arrêter de couper les budgets des RSO en fonction de leurs conformité aux directives et recommendations pour se concentrer seulement sur la façon dont elles se financent.

Cela conduirait à des RSO qui génèrent beaucoup de revenu seules, et qui souffriraient moins des restrictions budgétaires. Mahan pense que ce serait bénéfique car la proposition encouragerait les groupes à collecter des fonds, ce qui réduirait le poids des SATF pour couvrir les coûts des RSO et des autres agences.

Selon la conseillère de la SGA, Lydia Washington, il n’y a aucun processus standardisé pour collecter des fonds pour ces organisations, donc la tâche revient au président du Comité des budgets de décider comment il veut distribuer le budget chaque année.

En plus de la motion visant à augmenter les frais des activités étudiantes, le corps étudiant a aussi voté unanimement de passer une motion pour demander à l’Université « de prévoir une dispense aux conditions de résidence pour les étudiants de première année qui ont un besoin documenté et légalement prescrit de la marijuana ».

Cela signifie que la SGA soutiendra une lettre à l’Université appelant à un telle exemption, à l’instar d’autres universités financées par le gouvernement, comme L’Université du Colorado Boulder.

Letícia Medeiros peut être contactée à [email protected]

Traduction par Tanya Asnani ([email protected])et Margot Powers ([email protected])

Florent Charrier est l’éditeur de la version française et peut être contacté à [email protected]