Nouvelle équipe formée pour répondre au harcèlement et l’agression sexuel est annoncée

L'équipe se réunira deux fois par semestre

By Irina Costache, Maria Arenas, and Iris Thesmar

Le 22 janvier, l’Université de Massachusetts a annoncé dans un communiqué de presse que le Président de l’Université, Kumble Subbaswamy, a créé un groupe de travail dont le rôle sera de répondre aux questions de harcèlement et d’agressions sexuels sur le campus.

L’équipe serait une collaboration entre la direction de l’université, L’Action Collaborative sur la Prévention du Harcèlement Sexuel dans l’Enseignement Supérieur de l’Académie Nationale des Sciences, Ingénierie, et Médecine. Les coprésidents seraient John McCarthy, recteur et vice-président supérieur des Affaires Universitaires, et Tricia Serio, doyenne de la faculté des Sciences Naturelles.

Selon le communiqué de presse, l’équipe se concentrerait initialement sur les étudiants des cycles supérieurs et les étudiants post-doctorat. Leur responsabilité serait de recommander les meilleurs moyens d’améliorer les services politiques et pratiques du campus qui ont trait à la prévention et l’assainissement de la violence, harcèlement, et agression sexuelle.

L’équipe se réunirait deux fois par semestre et aurait 14 membres qui viendraient de toutes parts du campus. Il sera pourvu en personnel par Erica White, le Chef du personnel du Bureau du provost.

Dans leur rapport annuel le plus récent, détaillant des données de 2018 mais publiées en 2019, les services de polices de UMass ont rapporté 23 incidents de viol dont 16 se seraient produits dans les résidences du campus. Ce serait en augmentation par rapport à 2016 et 2017, où le total des cas rapportés étaient de 20 et 18 respectivement. 

Cependant, le rapport annonce qu’il y aurait eu neuf cas de violence familiale en 2018, un déclin léger par rapport à 2016, où il y avait eu 11 cas au total.

En ce moment, les politiques et procédures sur le harcèlement sexuel de l’Université disent que UMass serait “dévoué à assurer un environnement où la faculté, le personnel, et les étudiants pourront poursuivre leurs carrières ou leurs études sans être harcelé sexuellement. Le harcèlement de ou par n’importe quel membre de la communauté Universitaire est inadmissible et ne sera pas toléré.”

La politique de UMass est basée sur le Title VII du Civil Rights Act de 1964. Title IX de l’Education Amendments de 1972, et Massachusetts G.L.c.15B et 151C et est administré par le Bureau de l’égalité des chances et de diversité.

Selon la politique, la procédure de règlement des griefs est “destinée à assurer une détermination juste, rapide, et fiable de savoir si la politique sur le harcèlement sexuel de l’Université a été violée.”

Dans la plupart des cas, ce processus est initié par le rescapé du harcèlement. Néanmoins, il est parfois initié par un employé sous Titre IX.

Si la personne sondée de la doléance est un étudiant de premier cycle, la plainte devra être initiée avec le doyen du Bureau des Étudiants. Si la personne sondée de la doléance est un étudiant des cycles supérieurs, la plainte devra être initiée avec le doyen de l’établissement de 2e et 3e cycles.

Le Centre pour les Femmes et la Communauté offre des services et des information sur les agressions sexuelles pour les étudiants.

La nouvelle équipe accepte de recevoir les remarques envoyées à cette adresse email: [email protected] 

Irina Costache can be reached at [email protected]

Maria Arenas can be reached at [email protected] 

Iris Thesmar can be reached at [email protected]