Les étudiants de Musique Alternative organisent un concert et un échange de vêtements communautaire

SALT en partenariat avec Green-O Sub Shop

%28Parker+Peters%2F+Daily+Collegian%29

(Parker Peters/ Daily Collegian)

By Nate Procter, Lastone Saya, and Iris Thesmar

Les étudiants du club de Musique Alternative, également connus sous le nom de SALT, ont organisé leur dernier concert du mois, dimanche dernier avec trois groupes locaux. Un échange de vêtements communautaire en partenariat avec Green-O Sub Shop à l’Université du Massachusetts avait aussi été préparé.  

Selon une page d’événement Facebook, le concert figurait Deep Red, Sleep Destroyer et Eliza Y2K. Même si le concert était gratuit, les organisateurs ont suggéré que des dons soient effectué. 

«Nous pensions que l’échange était une bonne idée pour pour promouvoir la durabilité et la réutilisation d’anciens objets», a déclaré Eleanor Rose, présidente de SALT et junior a l’Université du Massachusetts.

SALT est une association étudiante de UMass qui organise des concerts pour de jeunes artistes indépendants dans le but de mettre en valeur leurs talents.

Un membre du public, Mickey Cox, junior et étudiant en anthropologie, a apprécié la diversité et la force de cette communauté. «C’est un endroit tellement ouvert et accueillant,» a-t-il déclaré.

Rose a ajouté que le maintien de l’ouverture des évènements a toujours été primordial pour l’organisation.

Dans la salle bondée, les arômes d’un four chaud se mêlent à la sueur de plus d’une cinquantaine de spectateurs. Certains étaient assis sur les canapés blottis dans une conversation juste à côté des danseurs rebondissant. Carson Caraluzzi, membre principal du groupe Deep Red, a rapidement empilé sa guitare sur l’amplificateur et l’a fait rouler à l’extérieur lorsque leur acte a été terminé.

Le reste de son groupe a suivi de près en totalisant emmenant leurs propres instruments et amplis. Dès que la scène fut nettoyée, Caraluzzi est revenu pour contribuer à la mise en place de l’acte final. À l’inverse du premier groupe—un quatuor de rock—le dernier numéro a été interprété par une femme et son ordinateur portable. Eliza Young, également connue sous son nom de scène Eliza Y2K, a donné vie à la foule avec son synthétiseur et sa voix.

Les performances variaient autant que les gens dans la foule. Certains étaient venus pour les groupes et d’autres étaient venus échanger leurs vêtements, et beaucoup ne savaient même pas qu’il y avait un spectacle.

La table des vêtements était tout aussi hétéroclite—le spectre de couleurs changeait chaque minute. Tous types de vêtements, des pantalons de survêtement et tee-shirts graphiques aux robes à fleurs et vestes en cuir marron, ont été vendus sur et en dehors de la table.

Eliza a culminé en dansant gracieusement aux côtés de la foule, considérant leurs sabots, leurs crocs et leurs bottes de combat. Elle a déclaré que les encouragements reçus l’ont aidé à continuer à performer à rester investie.

 «Je viens de recevoir une rafale d’applaudissements», a-t-elle annoncé. «C’est une sorte de dépendance.»

Nate Procter peut être contacté à [email protected].

Lastone Saya peut être contacté à [email protected]

Iris Thesmar peut être contactée à [email protected]