‘High School Musical’ est le plus grand film de sports de tous les temps

C’est plus qu’un simple film de sport.

Courtesy+of+IMDB

Courtesy of IMDB

By Colin McCarthy, Emily Blagg, and Iris Thesmar

Qu’est-ce qui rend un bon film de sport génial? Il y a deux fils conducteurs qui traversent certains des plus grands chefs-d’oeuvre du genre du film sportif: un triomphe inspirant et un dépassement de l’adversité en dehors du sports 

De nombreux films l’ont exécuté avec succès – “Remember the Titans,” “Miracle,” et “Coach Carter” pour n’en nommer que quelques-uns. Mais un film de sport a été odieusement négligé alors qu’il contient ces deux qualités, et bien plus encore.

Il s’ agit tout simplement du meilleur film de sport de tous les temps. Et il s’agit de “High School Musical.”

Pendant les premières minutes de “High School Musical,” on peut dire que Troy Bolton (Zac Efron) a deux talents incroyables, jouer au basket et chanter. Mais les gens avec lesquels il s’entoure ne veulent pas qu’il soit autre chose qu’un basketteur. Seule Gabriella Montez (Vanessa Hudgens) soutient ses ambitions. Considérant que le premier film de la triologie “High School Musical” est sorti en 2006, c’est une idée importante et nuancée à aborder. Le monde du sport est rempli de gens qui ne pense pas que les athlètes devraient être impliqués dans d’autres avenues et “High School Musical” vise à briser ce moule, bien que dans le contexte de la musique plutôt que de la politique ou de l’activisme. 

Ce n’est pas le seul problème sur lequel le film met l’accent. Dans une scène, le professeur de musique, Ms. Darbus (Alyson Reed), et l’entraîneur de basket-ball, Mr. Bolton (Bart Johnson), font irruption dans le bureau du directeur pour une conversation animée. À ce moment-là, le directeur fait semblant de considérer le département de théâtre comme égal au programme sportif, mais la véritable hiérarchie est montrée quelques minutes plus tard quand il devient clair que le basket-ball est vu sur un piédestal beaucoup plus élevé. Les universités sont de plus en plus confrontées à ce problème, car les départements d’athlétisme reçoivent un financement abondant tandis que d’autres domaines universitaires cruciaux se retrouvent avec à peine assez d’argent pour survivre. Ne cherchez pas plus loin que les récents salaires des entraîneurs de football américain pour voir à quel point cet écart peut être déséquilibré.

Il semble exagéré de faire des comparaisons entre un film léger de Disney Channel et des vrais problèmes dans le monde du sport, mais pensez à la cible démographique des 10-16 ans qui ont ces problèmes inconsciemment plantés dans leur esprit. Ce sont des graines qui grandissent à mesure qu’elles vieillissent. Et même si cette connexion ne s’avère pas bénéfique, elle permet toujours une excellente narration à l’écran.

Le plus grand message véhiculé par “High School Musical” est d’être soi-même. Personne n’est confiné à une seule chose, et la chanson “Stick to the Status Quo” en tient compte. Un athlète peut aussi être chanteur, un cerveau peut aussi être danseur. Ne laissez pas le monde vous définir, laissez-vous vous définir. Ce sont des messages importants à enseigner aux enfants comme aux adultes. Merde, même moi, je veut m’assurer que je ne suis pas qu’un journaliste sportif; j’essaie de me développer pour couvrir toutes sortes d’intérêts différents. 

Et même en emballant tous ces messages dans un film de moins de 100 minutes, “High School Musical” continue de répondre aux deux critères fondamentaux des films sportifs. Troy et l’équipe de basket-ball d’East High surmontent la confusion non seulement pour se retrouver, mais aussi pour réussir sur le terrain de basket, soulevant un trophée quand le dernier klaxon retentit. Ils ont montré un travail d’équipe sur le terrain, et un travail d’équipe encore plus important en dehors du terrain, concevant un plan qui permettrait à Troy et Grabriella de chanter leur audition de rappel pour la comédie musicale et de continuer à participer au match de championnat et au décathlon scolaire. Le duo dynamique réussit un tour de chapeau, remportant les trois défis simultanément.

“High School Musical” est le meilleur film de sport parce que c’est bien plus qu’un film de sport. Il vous fera chanter et danser, rire et pleurer et, en fin de compte, vous procurera toujours la sensation chaleureuse de triomphe à la fin. Le sport, c’est bien plus que dribbler un ballon de basket, et “High School Musical” en est une parfaite représentation.

Colin McCarthy peut être contactée à [email protected] et suivi sur Twitter @colinmccarth_DC. 

Emily Blagg peut être contactée à [email protected]

Iris Thesmar peut être contactée à [email protected]